Faîtes-en moins, ressentez plus.

Ça ne concerne pas la difficulté ou la beauté des postures que vous prenez, ni le temps que vous pouvez les tenir sans les détester ou sombrer dans un tas de spasmes musculaires. C’est à propos de la profondeur avec laquelle vous pouvez expérimenter tout votre être à chaque instant que vous passez dans chaque posture que vous prenez.

 

Pouvez-vous passer 10 secondes en tadasana, pleinement présent à chaque instant, pleinement présent en chacune des parties de votre corps ? Pouvez-vous sentir chaque partie de votre corps à la fois, d’abord une fraction de seconde, puis une seconde entière, et peut-être toute la durée de la posture ? Et pouvez-vous le faire encore pour la posture suivante ? Et pouvez-vous le faire à chaque moment de transition entre deux postures ? Richard Freeman aime dire qu’il existe des milliers de postures de yoga qui n’ont pas encore de nom, ce qui signifie que chacune des formes infinies que votre corps prend lors de la transition à partir, disons, de hasta tadasana à uttanasana est une posture de yoga digne de votre pleine conscience, de votre capacité totale à sentir.

 

Si vous pensiez que pincha mayurasana est difficile, vous n’avez encore rien vu. Toute chose étant égale par ailleurs, si vous pensiez que les bénéfices de pincha mayurasana sont super, vous n’avez encore rien vu. Attendez seulement que vous exploitiez la puissance d’être pleinement présent dans le moment, et de le faire une fois de plus dans le moment suivant, et dans le moment d’après. Et oui , celui d'après aussi.

 

Quand cette capacité à sentir davantage, en faisant moins, passe de votre tapis au reste de votre vie, imaginez ce que ça vous fera, et à votre vie, et aux vies que vous touchez.

 

Maintenant, essayez : asseyez-vous confortablement, comme en sukhasana, sur un coussin ferme, une pile de couvertures ou un bloc. Alignez vos hanches horizontalement en saisissant la chair sous vos os fessiers, pour permettre à votre colonne vertébrale de prendre sa courbe naturelle et double, en S, sans avoir à contracter vos muscles dorsaux, créant une sensation d'espace avec un effort minimal. Observez votre souffle et notez où vous le sentez dans votre corps. Est-ce dans les poils à l'intérieur de vos narines ? Pouvez-vous le sentir à l'arrière de votre gorge, dans votre trachée ? Pouvez-vous sentir l'expansion de votre abdomen et de vos côtes lorsque que vous inspirez ? Pouvez-vous sentir vos côtes dorsales qui se dilatent ? Pouvez-vous sentir votre colonne vertébrale qui s’allonge, vos muscles extenseurs du rachis s’étirant doucement ? Pouvez-vous sentir votre souffle tout le long du chemin vers vos orteils ?

 

Attendez une minute, vous pourriez dire : mon souffle ne longe pas le chemin vers mes orteils. Mais bien sûr, il le fait. Votre respiration se déplace, comme l'oxygène transporté par le sang dans chaque cellule vivante de votre corps. Parce que si elle ne le faisait pas, ces cellules cesseraient d’exister. Utilisez votre souffle pour placer votre conscience dans chaque cellule de votre corps, observez la puissance et la paix qui se dégagent de ce niveau d'engagement avec l'ici et maintenant. Certaines personnes appellent cela l'attention ou la concentration, mais pour moi ça ne le définit pas vraiment puisque votre esprit devient simultanément présent partout à la fois. C’est une sorte de concentration, et en même temps, une déconcentration totale.

 

Ensuite, suivez votre expiration hors de votre corps dans l'espace autour de vous et commencez à vous rendre compte que la différence entre l'intérieur et l'extérieur, entre vous et l’autre, n’est pas aussi claire que vous le pensez, que les molécules de dioxyde de carbone créées dans les cellules de votre corps - à partir d'atomes de carbone et d'oxygène qui flottent autour de vous depuis des milliards d'années - diffusent dans l'atmosphère tout autour de vous, et sont put-être absorbées par les feuilles sous vos pieds, ou flottent dans l'atmosphère pour danser autour du globe pour les prochains millénaires. Faîtes-en moins, ressentez plus. Par delà et au-delà.

 

Do less, feel more (Gernot Huber, yoga teacher)

Social

Nous aimons toujours rencontrer de nouvelles personnes. Alors sentez-vous libre de nous contacter, nous vous répondrons avec plaisir.

Contact | Facebook

Contact

En Alsace, dans la région de Colmar, Mulhouse...

joan.brillatz@gmail.com

Tel : 07 71 69 09 74

clara.furling@hotmail.com

Tel : 06 13 08 55 13